Êtes-vous Hypersensible ?

Ces quelques questions vous permettent de tester votre sensibilité, et de savoir si vous faites partie des 12% de personnes avec un terrain spasmophile. Avez-vous eu par le passé...

Le Syndrome de l’Intestin Irritable ou Colopathie Fonctionnelle

Le Syndrome de l’Intestin Irritable (SII) est aussi nommé Syndrome du Côlon Irritable. En France, on utilise également le terme « Colopathie Fonctionnelle ». Il s’agit d’un trouble digestif sans cause organique,  qui se caractérise par des malaises ou des sensations douloureuses au ventre. Il est du à une hypersensibilité  de tout ou partie des intestins, du grêle au colon. Ces malaises peuvent être une grande source d’angoisse pour ceux qui les vivent. Ils sont associés à la modification de la vitesse de passage des aliments dans le côlon, aussi appelé gros intestin. Des vitesses de passage trop rapides ou, à l’opposé, trop lentes causeront des symptômes différents. Ainsi, lorsque les phases de contraction et de relâchement des muscles intestinaux sont plus rapides ou plus fortes que la normale, le côlon n’a pas le temps d’absorber l’eau contenue dans les aliments. Cela provoque de la diarrhée. Lorsque les contractions sont plus lentes et plus faibles que la normale, le côlon absorbe trop de fluides, ce qui entraîne de la constipation. Les selles sont alors dures et sèches. Selon les critères de Rome III et sur la base des caractéristiques des selles du patient, on distingue : . Syndrome de l’intestin irritable avec diarrhée (DSII) Selles défaites >25% du temps et selles dures <25% du temps Présent jusqu’à un tiers des cas Plus fréquent chez les hommes . Syndrome de l’intestin irritable avec constipation (CSII) Selles dures >25% du temps et selles molles <25% du temps Représente jusqu’à un tiers des cas Plus fréquent chez les femmes . Syndrome de l’intestin irritable avec alternance de diarrhée et de constipation (MSII) Selles...

Trouble du Déficit de l’Attention / Hyperactivité – TDA/H

Le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H) est un trouble  qui peut être très problématique chez l’enfant puis chez l’adulte. Le TDA/H entraîne une inconsistance au niveau de l’attention avec éventuellement des problèmes d’hyperactivité et d’impulsivité. On constate aussi souvent des problèmes d’hypersensibilité, des fluctuations fréquentes et courtes dans l’énergie, les émotions et l’humeur, ainsi que des difficultés d’organisation se traduisant souvent par de la procrastination. Ce trouble étant déjà  bien reconnu et décrit pour les enfants (les fameux garçons hyperactifs ou les petites rêveuses), ceux-ci grandissent et deviennent un jour des adultes, et cette particularité neurologique peut se révéler très handicapante à certains moments de la vie, par exemple quand ils commencent à gérer leur autonomie sans les parents ou dans un job incompatible avec ce trouble. Même si la plupart des gens peuvent se reconnaître dans certains symptômes, le fait de les avoir presque tous, presque tout le temps, est très difficile à comprendre, à expliquer et à vivre. – Le TDA/H adulte est presque toujours une continuité d’un TDA/H à l’âge enfant puis adolescent avec des évolutions propres à chaque individu Aujourd’hui, 8 Millions d’adultes (et autant d’enfants) sont diagnostiqués TDA/H en Amérique du nord, mais 100 fois moins en France  … La différence énorme entre ces deux pays montre que, comme pour les enfants, il y a peut-être un abus dans le diagnostic du TDA/H aux USA pour la course aux performances, mais il y a manifestement un sous-diagnostic dans les pays européens comme le confirme l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui pointe du doigt la plupart des pays européens....

Le Stress Post-Traumatique

Le trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT) est un état émotionnel similaire à l’attaque de panique, mais qui se différencie en ayant une cause bien connue. Il est dû à un événement traumatisant, tel qu’un viol, un accident de voiture, une opération ou un traitement lourd, un désastre naturel ou dans les cas les plus connus, une guerre. Il suffit de penser aux soldats qui reviennent chez eux après la guerre et qui ne peuvent plus dormir et se réveillent en sursaut au milieu de la nuit dans un état de panique. Le symptôme essentiel à retenir est la présence de récurrences (flashbacks) en état d’éveil ou sous la forme de cauchemars. Lors de ces récurrences, l’individu va revivre l’événement qui l’a traumatisé et cela sera accompagné par une charge émotionnelle presque aussi intense que lors de l’événement lui-même. Le TSPT peut se développer à partir d’une multitude d’expériences, mais les chances de vivre un état de stress post-traumatique chez les jeunes sont moins élevées que chez les adultes. Un stress post traumatique non conscientisé peut entraîner une addiction, alcool, drogue, ou des violents accès de colère, à moins qu’ils soient...

Le Syndrome Spasmophile

LE SYNDROME OU MALADIE SPASMOPHILE AVÉRÉE ET ACTIVE C’est un phénomène anxieux mal connu du corps médical et mal compris. • Tétanie, crispation, fourmillements, oppression, • impression de pas pouvoir respirer, voir perte de connaissance ce qui est rare, • mal au ventre, • peur de...